4.10.10

Grande Aiguille Rousse (3.482m) et Petite Aiguille Rousse (3.432m)

Vu que, après m'être ouvert il y a une semaine la main stupidement avec un plat en céramique, je ne peux pas grimper jusqu'au le weekend prochain (et j'ai encore des doutes), je dois refuser une offre pour aller grimper en grand voie. Mais les 7 points de suture que j'ai dans le dos de ma main gauche ne m'empêchent pas de marcher pour la montagne.
J'accepte alors la proposition d'aller en Vanoise pour faire un peu d'alpinisme.

Nous choisissons le refuge de Prariond pour aller dormir, ce qui nous offre plusiers posibilités.
On arrive vers 21h00, prêts pour diner et se coucher.

Dimanche, une belle journée vient de nâitre.

Le refuge de Prariond, qui nous a accueilli, est livre dans cette époque de l'année, mais il nous a offert beaucoup de comodités.

On se leve a 6h00, et vers 7h15 nous sommes dejà prêts.

Le chemin, en se dirigeant vers le glacier, passant pas dessus d'une moraine.

La vue du Vallée d'Isère.


En arrivant a 2.700m, le début de le Glacier des Sources de l'Isère. Ici on fais une pause pour s'encorder.




Voici la splendide vue qu'on a depuis le glacier.


Et voici les premiéres crevasses serieuses qu'on doit eviter.


C'est profond ici...


On arrive a la rimaye, et d'ici au col il y a seulement 5 minutes.

Nous sommes dejà au col entre la Grande et la Petite Aiguille Rousse. On laissera les crampons ici.

La Grande Aiguille Rousse (3.482m): Bertrand et Amel au sommet!

et Manoah et Xavi.

darriére nous, la vue sur l'Italie, beaucoup moins neigeuse que la partir française.

Et au fond la vue du Grand Paradiso (4.061m) qui nous fait rêver, au dessus d'une mer de nuages...

Peut aprés nous sommes dans le sommet de la Petite Aiguille Rousse (3.432m).


On a decidé de suivre l'arête au lieu de descendre tout de suite pour le glacier.

La progression est facile, a exception de ce court pas de IV, ou je dois assurer Manoah. Les seules protections de que nous disposons sont des broches a glace, Manoah doit improviser un peu: finallement il réussit a coincer un ¡¡Reverso!!

La derniére partie de l'arête, avant de rejoindre le glacier.


Et c'est le bruyard qui nous accompagne pendant nôtre descente.


Quand on arrive au refuge on mange un peut, on se repose, et on reorganise nôtre sac a dos. La descente vers le parking avec cette lumiére d'aprés-midi est incroyable!!


1 comentari:

  1. Molt bé, no paràs quiet a cap lloc. Et seguim les teves aventures des de Barcelona. Anim a tu i les teves Asolo, que treguin fum !!

    ResponElimina