17.10.10

Grand Cocor (3.034m). Vanoise.

On savait dejà que la méteo annonçait de la pluie et de la neige, mais nous ne voulions rester à la maison, alors on a decidé d'aller dans cette petite vallée qui compte avec un refuge prés du parking. Si le lendemain il ferait bon on pouvait aller faire la Pointe de la Galise, et dans le cas que la méteo n'ameillore pas on peut passer la journée dans ce joli refuge.


Nous sommes (de gauche a droite): Rodrigo, un garçon méxican qui voyage pour l'Europe pendant un an; et Sandrine, Benji, Juliette et moi, tous étudiants au Technolac et membres du CAF de Chambéry.
Samedi on trouve la neige dejà dans la route, nous partons du parking pour marcher dans une vallée dejà un peut blanche.


Prés du refuge la couche de neige a dejà quelques centimetres.

Voici la vue depuis le refuge, a 2.300m: une épaisse brouillard cache le ciel et la vue des sommets.

Dimanche on se leve a 6h00, mais il neige et il y a trop de bruillard.
A 10h00 on part du refuge pour marcher un petit peu, mais nos pas nous conduisent vers le Col de la Galise.

Juliette et sandrine s'amusent dans la neige, elles ont trop envie d'arriver en haut.

Un petit stop pour se reposer et on continue. On a dejà arrivé à 2.700m, maintenant c'est pas question de faire demi-tour.

Pres du col le brouillard s'ouvre un peut pour nous montrer la silohuette du col et ce petit sommet a sa gauche. On arrive a la conclusion que on s'a dirigé vers le Col de la Lose, un peut plus au sud du Col de la Galise.


Finallement nous arrivons au col (2.957m), et voilà la vue vers l'Italie. Incroyable!!! Sourtout pour l'impressionant mur vertical que nous avons a nos pieds: il faut absolutement regarder où on met nos pieds.
Le sommet du Grand Cocor est tout prés d'ici, a quelques 5 minutes, on y va tout de suite.

Photo dans le sommet du Grand Cocor.

Juliette regarde l'arête qui mene a la Pointe de la Galise, on a trop envie d'y aller, mais ça sera une autre ocasion, quand la mèteo nous serà plus favorable.

La descente est aussi delicade, car on risque de glisser vers la paroi italienne, ça serait une chute mortel.

Et finallement le chemin vers le refuge, on descent rapidement.


Une petite infusion pour celebrer la jolie promenade que on a fait (avec un sommet de 3000m), et pour recuperer les forces.

Voici la vue du lac de Tignes, la neige à tombée partout ce weekend, mais il faudra attendre un petit peut avant pouvoir faire du ski, car avec le soleil cette neige elle sera bientôt fondue...

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada